Les bourses de séjour aux traducteurs

Cette aide s’adresse aux traducteurs étrangers désireux de séjourner en France pour y mener un projet de traduction d’ouvrages français. Elle a pour objectif de développer le réseau des traducteurs professionnels du français vers les langues étrangères et de favoriser la publication d’ouvrages français à l’étranger.

Éligibilité générale

Les traducteurs doivent justifier d’un projet de traduction d’un ouvrage français faisant l’objet d’un contrat avec un éditeur étranger. Ils doivent résider à l’étranger.

L’ouvrage original doit être en français et relever des champs thématiques soutenus par le Cnl. Sont exclus les ouvrages scolaires, les guides pratiques et les revues.

Toutes les œuvres sont prises en compte y compris celles tombées dans le domaine public.

Toutes les langues étrangères sont éligibles.

Les traducteurs doivent respecter un délai de 3 ans entre chaque attribution d’aide.

Recevabilité des dossiers

* La traduction ne doit pas être achevée avant la venue du traducteur en France

* Les contrats de traduction, et le cas échéant, de cession de droits doivent être en cours de validité

* L’ouvrage à traduire doit être diffusé dans le réseau des librairies du pays ou de la zone linguistique

* Le tirage prévu doit être supérieur à 500 exemplaires sauf exception laissée à l’appréciation des commissions et du Président du CNL.

Sont déclarés irrecevables :

* Les éditions à compte d’auteur et l’auto-édition

* Les traductions relais ou intermédiaires, c’est-à-dire non effectuées à partir de la langue originale d’écriture de l’ouvrage.

Présentation des dossiers

Le candidat doit fournir :

1. Le formulaire ad hoc dûment rempli à retirer à l’ambassade de France du pays de résidence

2. Une lettre de motivation

3. Une note détaillée sur l’ouvrage à traduire

4. Un échantillon de traduction accompagné du texte français correspondant, ou 6 planches pour les bandes dessinées. L’échantillon de traduction doit représenter 10 % de l’œuvre originale, ou plus selon les cas laissés à l’appréciation du Cnl (projets d’envergure, ouvrage de poésie…)

5. Un exemplaire d’une traduction d’un ouvrage français déjà publié

6. Le catalogue et la présentation en français de l’éditeur étranger

7. La justification des revenus du candidat pour l’année en cours

8. La copie du contrat de traduction -signé par le traducteur et l’éditeur étranger- et une traduction en français des principaux points de ce contrat : titre de l’ouvrage et auteur, date de remise de la traduction, rémunération du traducteur et date de la signature du contrat

9. La copie du contrat de cession de droits -signé par les deux parties- si l’ouvrage n’est pas dans le domaine public

10. Le cas échéant, le compte rendu du séjour et l’ouvrage traduit publié pour lequel la précédente bourse a été octroyée

11. Toute pièce administrative jugée utile par le Président du CNL.

Dates de dépôt des dossiers

Les commissions se réunissent trois fois par an.

Les dates limites de dépôt des dossiers au CNL sont :

* Le 10 janvier pour la session de mars ;

* Le 10 avril pour la session de juin ;

* Le 25 août pour la session de novembre.

Seuls les dossiers complets et répondant aux critères d’éligibilité sont présentés aux commissions.

Modalités d’attribution

Les dossiers sont examinés par deux commissions :

* littérature,

* sciences et techniques, sciences humaines et sociales.

Ces commissions sont composées de représentants des administrations concernées, de professionnels de l’édition et de personnalités qualifiées. Toute demande fait l’objet d’un rapport d’expertise présenté aux commissions, qui émettent un avis sur chaque dossier. Au vu des avis émis par ces commissions, les décisions d’attribution, de refus ou d’ajournement sont prises par le Président du CNL.

Critères d’examen des dossiers

* Qualité de l’ouvrage dans sa version originale ;

* Pertinence de le traduire, ou de le retraduire le cas échéant, dans la langue et le pays concernés par la demande ;

* Difficulté du projet de traduction ;

* Qualité de la traduction de l’échantillon ;

* Nécessité d’un séjour en France pour mener à bien la traduction (rencontres avec l’auteur et/ou d’autres interlocuteurs, recherches à effectuer en bibliothèque…) ;

* Profil du traducteur ;

* Politique éditoriale de l’éditeur étranger ainsi que le respect, d’une façon générale, de ses engagements envers les éditeurs français ;

* Avis des services culturels de l’ambassade de France dans le pays concerné.

D’autres critères d’appréciation peuvent être pris en compte comme la priorité donnée à certaines langues ou zones géographiques dans le cadre d’opérations nationales ou internationales.

Ces critères permettent à la commission de déterminer la nécessité d’un séjour et le cas échéant sa durée.

Montant susceptible d’être accordé

2 000 euros par mois couvrant les frais de séjour à l’exclusion des frais de voyage ;

durée du séjour : un à trois mois, et jusqu’à six mois pour les projets exceptionnels.

Modalités de paiement

Les bourses sont réglées mensuellement aux bénéficiaires, pendant leur séjour en France.

Ces derniers sont libres de choisir les dates qui leur conviennent, à condition d’effectuer leur séjour en France dans les 12 mois suivant l’obtention de la bourse.

À l’issue de leur séjour en France, les bénéficiaires présentent un compte rendu de leur séjour (personnes rencontrées, recherches effectuées, lieu de séjour, conditions d’accueil…). Quand leur traduction est publiée, ils en adressent un exemplaire au Centre national du livre et veille à ce que son éditeur y fasse figurer la mention : « le traducteur a bénéficié, pour cet ouvrage, du soutien du Centre national du livre ». Ces envois conditionneront le dépôt d’une nouvelle demande au CNL.

Renseignements et demande de formulaire

Les traducteurs intéressés par ce programme doivent retirer un dossier auprès de :

Anne-Laure VINCENT

Attachée de coopération pour l’édition et le Français

Bureau français de Taipei

10F, 205 Tun Hwa North Rd., taipei 105

anne-laure.vincent@diplomatie.gouv.fr